samedi 11 avril 2015

17. Simone de Beauvoir

Physiquement, Madame de Beauvoir a le gros mérite de s’écarter du type femme de lettres, à mine pointue et teint triste. Jeune vive, une voix plaisamment éraillée, le cheveu noir et l’œil de Delft, le visage clair et le soulier plat, elle aime le voyage et la discussion ; les quarante kilomètres à pied dans la journée et les quarante heures de discussion quand la discussion l’intéresse. Sur Simone de Beauvoir, agrégée de philosophie depuis 1929, on a raconté des tonnes de salades. Simone de Beauvoir et Sartre devraient consommer gratis dans tous les bistrots qu’ils ont lancés.
In Manuel de Saint-Germain-des-Près. Boris Vian

Simone Bertrand de Beauvoir naît en janvier 1908. Professeure de philosophie, elle n’aime pas Georges Sand, loue Hubertine Auclert et ses luttes solitaires, même si elle juge durement sa focalisation sur le suffragisme. Simone peut voter pour la première fois à trente-sept ans, Hubertine jamais.
Si l’on n’est pas aimable, reste la littérature et le simple plaisir de respirer. La Première guerre est fatale à la fortune et à l’honneur de la famille de Beauvoir, Simone a dix ans. Cinq ans plus tard, elle décide qu’elle sera un écrivain célèbre. En 1925, un an après l’harmonisation des programmes secondaires masculins et féminins ouvrant à toutes les jeunes filles le baccalauréat, elle en est lauréate à dix-sept ans, entamant en parallèle des études de lettres et de sciences. Licenciée à vingt ans, elle est encore mineure, lors de sa rencontre avec Sartre et Nizan. L’année suivante, celle de sa majorité elle est reçue deuxième de l’agrégation de philosophie dont Sartre est major. Bisexuelle, elle est renvoyée du lycée Molière, en 1939, à la suite d’un scandale lié à sa relation avec l’une de ses élèves. La sanction tombe en 1941, une suspension pour excitation à la débauche sexuelle, Simone a trente-trois ans. Les années passent Simone écrit l’Invitée. Toute la France est occupée, les convois de déportés se multiplient, Charlotte Delbo tente de survivre depuis deux ans à Ravensbrück, les activités de Rose Valland manquent d’être repérées et Joséphine Baker chante sur le front nord africain.
A la Libération, Simone devient compagnon de route du Parti communiste français, peu après, en pleine crise de Berlin, à quarante-et-un ans, l’écrivaine connaît la consécration avec le 2ème sexe vendu à 22 000 exemplaires dès la première semaine de sa sortie. Le livre est mis à l’Index par le Vatican ; les ventes explosent.  Les Etats-Unis font un triomphe à l’ouvrage qui se vend à un million d’exemplaires, fait l’effet d’une bombe sur la société, et remet en cause la construction du féminin par le corps social, dans la foulée son roman Les Mandarins est distingué par le Prix Goncourt. Elle se bat aux côtés de Gisèle Halimi et d’Elisabeth Badinter, pour la reconnaissance des violences faites aux femmes et pour revendiquer le droit à l’avortement. Avec mai 1968, son engagement féministe est de plus en plus radical, tout en montrant un intérêt grandissant pour le sujet de l’avancée en âge. Simone signe le Manifeste de 1971 en plein combat pour la légalisation de l’avortement. En 1986, le Castor, qui parlait de bouche à oreille à ses lecteurs, s’éteint à soixante dix-huit ans. Ses funérailles sont suivies par plus de cinq mille personnes.




Simone de Beauvoir 1908-1988


Beauvoir S., Le deuxième sexe, Gallimard, réédition, 2010
Deguy Jacques, Simone de Beauvoir, Gallimard, 2008
Frain Irène, Beauvoir in love, M. Lafon, 2012
Fraisse G., Le privilège de Simone Beauvoir, Actes Sud, 2008
Francis Claude, Simone Beauvoir, Perrin, 2006
Golay Annabelle Martin, Beauvoir intime et politique : La fabrique des Mémoires, Presses Univ. du Septentrion, 2013.
Monteil Cl., Simone de Beauvoir et les femmes aujourd'hui, Odile Jacob, 2011
Simone de Beauvoir, Le deuxième sexe, 1948, Prix Goncourt, 1954, Pourquoi je suis féministe ? 1975, Obsèques de Simone de Beauvoir, 1988, in Ina
Prix Simone de Beauvoir
Simone de Beauvoir, photographies, in Paris en Images


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.